Accueil > La formation des adultes > Données sur la formation > Le réseau des GRETA > La formation continue des adultes dans les textes > Circulaire de rentrée 2016, Bulletin officiel n°15 du 14 avril (...) Taille du texte : A+ A-

Circulaire de rentrée 2016, Bulletin officiel n°15 du 14 avril 2016

Extraits

I - Une École qui se transforme au service de la qualité et de l’efficacité des apprentissages
...
5 - Le Plan numérique pour favoriser la généralisation des usages pédagogiques du numérique
...
Avec l’appui du Programme d’investissements d’avenir, le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche met, dès la rentrée scolaire 2016, des ressources numériques pédagogiques couvrant l’ensemble du programme des cycles 3 et 4 à la disposition gratuite des enseignants et des élèves des écoles et des collèges. Ces banques de ressources offriront des contenus nombreux et variés ainsi que des services numériques complémentaires des manuels scolaires. Elles permettront aux enseignants de développer les usages du numérique avec leurs élèves. Parallèlement, le portail Éduthèque continue à développer pour tous les enseignants des premier et second degrés une offre en accès gratuit de milliers de ressources numériques pédagogiques émanant d’une vingtaine de grands établissements publics culturels et scientifiques. Enfin, il est créé un grand portail de recherche et de présentation des ressources numériques pour l’École, qui proposera, à la rentrée 2016, la découverte, le choix et la diffusion des ressources numériques pédagogiques des éditeurs, des distributeurs et des enseignants. L’usage encouragé du réseau social Viaeduc permettra aux enseignants de partager entre eux leurs pratiques et les ressources pédagogiques numériques utilisées en classe. Les compétences numériques seront désormais évaluées dans le cadre d’un nouveau référentiel, commun à l’enseignement scolaire et à l’enseignement supérieur, qui se substituera à l’actuel B2i.

II - Une École inclusive pour la réussite de tous

Le contexte économique et social exige une mobilisation forte de l’École pour participer à la lutte contre toutes les formes de discriminations dans une démarche inclusive et accompagner chaque élève dans la construction et la concrétisation de son ambition. Car les inégalités scolaires ne s’enracinent pas seulement dans une situation sociale, elles se répercutent souvent aussi dans les apprentissages : c’est pourquoi l’École prend en compte la situation de pauvreté et de vulnérabilité de certains des enfants qu’elle accueille par la compréhension de leur environnement social et de leurs difficultés. Chaque acteur de notre système éducatif, en considérant l’enfant dans sa globalité, doit agir pour que l’École permette à tous les enfants de réussir.
....
2 - Lutter contre le décrochage scolaire et maintenir les jeunes en formation jusqu’à la qualification

Aujourd’hui, 110 000 jeunes sortent encore chaque année du système éducatif sans diplôme et, au total, ils sont près de 500 000 jeunes de 18 à 24 ans actuellement sans diplôme. La mobilisation doit donc s’intensifier pour conforter les premiers résultats obtenus et permettre d’atteindre l’objectif fixé par le Président de la République de division par deux du nombre de jeunes sortants du système scolaire sans diplôme à la fin du quinquennat.
...
Enfin, l’annonce par le Président de la République d’un plan de 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi impose à l’éducation nationale une forte mobilisation. Le réseau des Greta, acteurs majeurs de la réussite de ce plan, doit se mobiliser en proposant des dizaines de milliers de nouvelles places de formations certificatives, proches des stagiaires et s’appuyant notamment sur le nouveau label qualité Eduform.

III - Une École qui fait vivre les valeurs de la République

L’éducation au développement durable est intégrée aux nouveaux programmes d’enseignement, à la formation nationale et académique des enseignants et des cadres ainsi qu’aux projets pédagogiques des écoles et des établissements. Elle se situe dans le cadre plus large d’une politique partenariale active avec les autres services de l’État, les collectivités territoriales, les associations, les établissements publics, les centres de recherche, les acteurs du monde économique, et s’appuie sur la production de ressources pédagogiques. Dans ce contexte, les écoles et les établissements peuvent s’inscrire dans les problématiques et les dynamiques territoriales de transition écologique, énergétique et de développement durable, à travers la mise en œuvre de projets d’éducation au développement durable ou de sciences participatives, le développement des « coins nature » ou la participation renforcée des éco-délégués à la vie des établissements. Les labellisations d’écoles et d’établissements en démarche globale de développement durable (« E3D ») doivent se poursuivre. Au collège, au cycle 4, les enseignements pratiques interdisciplinaires, notamment ceux qui relèvent de la thématique « Transition écologique et développement durable », sont autant de nouveaux supports pour cette éducation transversale.